Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 14:28

La Bibliothèque Sonore d'Hyères tient à remercier  chaleureusement le président Hubert Zurfluh  et les pilotes de tandem du Cyclo-club de Carqueiranne pour leur  dévouement  à la cause des cyclistes déficients visuels .

Tandem 

 Pour la 3ème année consécutive, Hubert et ses pilotes les ont  encadrés pour des sorties locales et régionales. Ces derniers viennent  d’ailleurs d’effectuer un périple Hyères-Fréjus  réparti sur 3 jours : avis aux amateurs !

 

Enfin, je rappelle qu’en prélude aux XIVème Jeux Paralympiques d’été fin Août début septembre 2012, toujours sous l’égide du Cycloclub de Carqueiranne, cinq de nos audiolecteurs ont rallié Paris à Londres en tandem : il s’agit de  Catherine ,Chantal, Eliane, Emile et Thierry !

Un grand bravo à toutes et à tous !

 

PARIS-LONDRES? VOUS AVEZ DIT "PARIS-LONDRES"?

Emile et Eliane à Londre  

 

 

HYERES-FREJUS? VOUS AVEZ DIT "HYERES-FREJUS"?

CE QU'EMILE EN A PERÇU

  Echos du Festival de Cannes (blanches).

 

  Quatre tandems en routes pour Fréjus.

 

 

        Comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus de notre tête, le temps a distillé son incertitude jusqu'au matin du jour "J". Le ciel s'est vêtu d'azur, le soleil a pris une douceur amoureuse et le vent lui, a mis un bémol à ses ardeurs.

         A l'entrée de la Londe, une partie des vétérans de Paris-Londres est rassemblée. Eliane et Louis son pilote, Catherine et Claude, moi, arc-bouté sur les pédales derrière Hubert et deux nouveaux adeptes, Michel et Guy. André et Gabriel sont nos éclaireurs fichtrement éclairés.

         Les retrouvailles célébrées, nous partons. Notre route croise des écoliers fredonnant une comptine qui doit ressembler à ceci :         "Ils roulent, ils roulent les cyclistes,

         Les cyclistes du CCC.

         Ils sont passés sur la piste,

         Ils passeront par..."

Enfin je crois, ou peut-être l'ai-je rêvé. Il est trop tard pour vérifier, ils sont loin derrière et nous, loin devant.

         A Bormes, nous nous arrêtons dans un bar-restaurant pour le café. Notre crainte d'un temps infecte s'est évanouie dans la pâleur du soleil et la jacasserie de Cassandre n'est plus, emportée par la légèreté du vent. L'accueil des tenanciers est chaleureux et leur sourire généreux. Cela colle à notre tempérament, nous adoptons sans hésiter. Il est des estaminets comme des personnes, les sympathiques et les antipathiques. Notre préférence va d'emblée aux premiers.

         Jour de marché à Sainte-claire. Un marché provençale bigarré à souhait. Je pense aussitôt à Mireille Mathieu et, portés par l'air, "Les marchés de Provence" de Gilbert Bécaud enchantent mes oreilles. Nous déjeunons sur trois touffes d'herbes et trois grains de sable. André en grande conversation, ouvre les horizons du sud à une Estrangère du nord. Une contrée lointaine, bien au-de-là de Nice et du Mercantour.

         Nous arrivons au pied du col du Dattier. "Chouette, des dattes !" me dis-je. Que nenni ! De récolte de dattes, nous n'avons que la peine du "grimper". La transpiration est abondante, la température du corps en hausse et les trois bourrelets hivernaux ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes.

  -Comment ? Vous voulez acheter un sauna ? Quelle blague ! Adhérez plutôt au CCC, vous ferez des économies. Hé, attendez ! Vous oubliez vos gants et votre pelisse.

         Le sommet atteint, l'absence de Guy et de Michel ne passe pas inaperçue. Haro sur le portable, la liaison rétablie est le rendez-vous fixé, nous poursuivons la route. Faites-moi penser à remercier Monsieur Télécom avant la réception de sa facture.

         Cavalaire, un banc, un bout de plage et l'attente pour le "groupir". Le vent a repris des forces, le soleil perdu la sienne et le maillot avoue son impuissance à nous protéger de la froidure.

         A la sortie de Cavalaire, une montée déguisée en faux-plat qui n'en finit pas de monter. Un panneau de limitation à 50 km/h nous incite à lever le pied. Pas le jour d'ameuter la maréchaussée. Notre vitesse chute à 5 km/h, les quadriceps lèvent les pouces, les pouces griffent les poignées de guidon et notre température atteint des sommets avant que nous parvenons à celui de la montée.

         La descente fait miroiter son ruban d'asphalte sous nos yeux. Non, plutôt sous le regard de nos pilotes. Nous, nous imaginons. C'est magnifiquement irréel ! Le frisson pour nos hardis pilotes, pour nous, la griserie. . Les tandems fendent l'air, le froid se fiche de nos maillots et notre température perd ses degrés. Nous regrettons le 38,6  de la montée.

         Sainte-Maxime, du bruit, de la circulation, un chouia de pollution et les plaisirs de la ville. Pour l'air pur et le cui cui des oiseaux, désabonnez-vous ici. Contre la masse d'un autobus, celle des tandems ne fait pas le poids. Nous louvoyons entre les mastodontes motorisés, fétus de paille égarés dans une course de toros en furie. Le soleil s'est planqué sous les sept voiles de Salomé, la grisaille lui a chipé la vedette et Cassandre se fend la poire.

         Nous traversons rapidement Fréjus ne lui accordant qu'un discret regard pour prendre la direction du village de vacances. La fatigue gagne nos jambes, nos ischions sont une masse douloureuse et de la bouderie du soleil, nous nous fichons royalement.

         Nous entrons en file indienne juchés sur nos machines. Evelyne nous accueille. On est heureux, contents du voyage, pas d'incident, de crevaison, de prise d'otage, le bonheur. On se félicite, on se congratule, on commente l'exploit, on se tape dans le dos, on s'enlace.

  - Comment tu vas mon frère ?

  - Hamedoullah ! Tu te portes bien mon frère ?

  -Hamedoullah !

  - La petite Soraya poursuit ses études de médecine ?

  - Hamedoullah ! Dis-moi mon frère, la tapisserie, ça marche toujours ?

  - Hamedoullah mon frère !

Mais enfin, qu'est-ce que je vous raconte-là ! Ca, c'est il y a trois ans sur les pistes de Ouarzazates....

 

Amis cyclistes, protégez-moi du rosé frais, le midi au soleil.

 

MAI 2013, Emile LUGASSY.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bibson83h
  • Le blog de bibson83h
  • : Quoi de neuf à la Bibliothèque Sonore de Hyères? Bibliothèque pour déficients visuels et toute personne empêchée de lire par un handicap attesté
  • Contact

Recherche

Archives